CDMMMXV

texte/photo : Gophrette Power

 

La seule chose que les 245 personnes présentes savent est que le rendez-vous est à 16:00 au Foufounes Electriques et qu'à 17:30 nous roulerons vers l'endroit gardé secret pour le départ de la Course Des Morts 2015 annoncé à 18:00. Tout s'enchaine vite et bien. Je saute de cercle d'amis en cercle d'amis. Je shoot à droite et à gauche et me voilà sur mon vélo suivant le cortège de cyclistes jusqu'à la ligne de départ. Impossible de faire autrement que de bloquer littéralement la circulation à notre passage. On se croirait à une Masse Critique, mais sans les militants criants des slogans ridicules. Mais la parade ne dure pas très longtemps car le point de départ n'est pas très loin des Foufs. Là encore un très bon point sur l'organisation. Tous les participants sont invités à déposer et attacher leurs vélos dans la fosse en face de nous et de remonter sur les quelques marches pour attendre le reste des informations. C'est assez beau de voir toutes les lumières des vélos clignoter dans le noir. Les informations commencent à nous être données pendant qu'un petit groupe de personnes place les manifestes dans nos roues. Il y en a deux ce soir. Le "A" qui couvre l'ouest de la ville et le "B" qui va plus à l'est. La distribution est totalement aléatoire mais la règle est très simple. Aller aux adresses indiquées pour effectuer les chalenges, récupérer les tampons de passage et surtout... DON'T LOSE YOUR SHEET. Une fois le premier manifeste fini, vous devez aller chercher le second à un endroit bien précis pour effectuer la même opération. Mais bien evidement toutes les adresses sur ces derniers sont dans le désordre et il y a deux livraisons sur chaque à effectuer.

Cette année je m'y suis inscrit avec la motivation de la finir. Je récupère un manifeste avant tout le monde mais ne le regarde pas de suite. Je suis trop focus sur ce qui se passe autour de moi et prends des images en rafale car la scène est assez unique. Je fais en sorte de faire une photo de groupe... On s'entend que photographier un groupe de +200 personnes dans le noir sans préparation n'est pas une chose très facile. À peine j'ai eu le temps de comprendre, le coup d'envoi est donné et la masse de cyclistes nous foncent dessus pour libérer leur vélo et découvrir les premières adresses à relier. Ça joue du GPS sur les smartphones et ça part à balle dans tous les sens. Ça y est, la CDMMMXV a commencé et c'est très excitant. C'est quand la place est quasiment vidée de toute vie que je commence à lire mon manifeste. C'est le "A". je localise les adresses et me fait mon plan de route vite fait. Je repère qu'il me faut prendre un colis sur l'Avenue Palm pour le déposer au Bassin Peel. C'est dans cette direction que je me mets à foncer dans le traffic en mode anticipation +1000%. Oui, je brûle les lumières rouges. Oui, je roule en sens unique. On me klaxone mais jm'en calice... C'EST UN ALLEY-CAT. Je me suis donné comme mission de photographier les personnes qui font les check-points et ces derniers ferment à 21:30 donc pas de temps à perdre. Mais un soucis vient troubler le bon pace que j'avais. Ma chaussure droite ne clip plus sur ma pédale. Je savais qu'elle commençait à ne plus avoir de prise et les quelques va-et-vient d'avant la course ont eu raison d'elle. Heureusement que je n'étais pas en FXD brakeless, car c'était l'abandon direct avec une grosse déception. Bref, je ralenti et le prend un peu plus à la fresh, mais sans pour autant me mettre à respecter le code de la route. On s'entend... C'EST UN ALLEY-CAT. Je prends le colis, fais signer mon manifeste et roule vers le Bassin Peel. Une fois le colis livré je sors mon manifeste de ma poche et le déplie correctement et je découvre là tout en haut du papier une adresse que je n'avais pas vue à ma première lecture. 60xx Rue Sherbrooke, West... Fuck, c'est loin ça. C'est quasiment de là d’où je viens. Je pense avoir eu la même réaction que Doc Brown quand il est en équilibre au sommet de la Clock Tower au moment où le cable électrique se débranche à l’autre extrémité. J’hallucine quelques secondes mais je reprends vite le contrôle de mes émotions. Ok, let go, je fonce comme Marty McFly sur la main street de Hill Valley en pensant atteindre 88mph et ainsi rattraper le temps perdu. Je croise tout un tas de petits zombies et autres monstres à la chasse aux sucreries durant la traversée de Westmount car c’est la soirée d’Halloween mais également beaucoup de voitures de police qui sécurisent les beaux quartiers. C’est la seule fois où j’en verrais de toute ma course. Bref, j’arrive enfin au check-point, fait ce que j’ai à y faire et reprend le chemin inverse. Le retour sur Sherbrooke est malade mental. Je pogne toutes les vertes et quelques oranges. Je file à travers le traffic, tout seul car tous les participants ont une bonne longueur d'avance sur moi. Mais j'en croise quand même quelques uns aux check-points. Je participe aux chalenges (boire, bricoler, danser, poser, licher un cadavre, se maquiller...), fais tamponner mon manifeste, prends des photos, récupère les colis (verres en plastique) et roule vers la prochaine adresse. Il fait bon, l'air est frais juste comme il faut, les conditions idéales. Je roule comme un voleur de dépanneur d'adresses en adresses.. Je fais quelques détours car j'ai du mal à retenir les fucking chiffres des adresses. Je les inverses ou les transforme en absolument tout autre chose. Pourquoi... Je ne sais pas. C'EST UN ALLEY-CAT BORDEL.

Malgré toutes mes prises de risques et tous mes efforts, je n'arrive pas à temps au dernier check-point. Mon manifeste n'a pas été validé de quelques fucking minutes... AHHHHHhhhhhh... J'ai du passer trop de temps à prendre des images et à jaser aux check-point. Mais bon... C'ETAIT UN ALLEY-CAT !!!

Un gros bravo aux organisateurs et aux personnes qui se sont portées volontaires pour organiser des check-points de malade mentaux. Oui, les tous thèmes que l'on y trouve transforment cette course en carnaval. Mais c'est aussi ça qui lui donne son visage bien particulier... Celle de la seule et unique COURSE DES MORTS.


 
 

 

photos report complet ici et Strava Flyby ici