RLS S02 EPS01

text : Martin Rancourt - photo : Gophrette Power

 

To inaugurate our second season in the saddle we rallied a stellar crew of riders to shake the dust off, catch up and reminisce on experiences that brought us back here, Burke.

Rasputitsa sets the bar high for early season outings; almost focalising itself as a Rouleurs landmark. The early season grind, race pace, murky climbs, unstable terrain is merciless to say the least. The thoughts of coming back from battle are real… to then be greeted like kings by the most amazing volunteers, generous portions of homemade food, local beer, fire, covering all the essentials and allowing the wounded to share their stories. It’s interesting; everyone has a different perspective, but most of us use this experience as gauge moving forward.

As the sun set, we drove into town to stock up on everything you usually throw in a BBQ accompanied by local cocktails. In celebration of our efforts, we lit up the grill, toasted to Vero’s podium and many other things that night.


Complet photo album by Goph on Flickr : Rasputitsa 2017


Spent but still running off dopamine from the day before, excitement was in the air as we got the road bikes ready the next morning. It was the calm after the storm, the sun beaming, roads calling to be ridden while we took time to visit an old church, turned school, turned coffee shop brewing extra strong stuff enough to give you the sweats immediately. This set the scene.

The Rouleurs Club remains inclusive believing strongly that moments are better spent together than apart. We’re happy to continue sharing our stories for the ones that appreciate all different aspects of this sport…  Mostly keeping an open mind to prevent from missing out on what cycling has to offer. Have a good season!


RLS S02 EPS01

texte : Martin Rancourt - photo : Gophrette Power

 

Pour inaugurer notre deuxième saison sous la bannière Rouleurs, nous avons rassemblé un équipage de mordus pour secouer la poussière, relever et rappeler les expériences qui nous ont ramené ici à Burke.

Rasputitsa fixe la barre bien haute pour les sorties en début de saison, la plupart d'entre nous utilisent cette expérience comme barème de performance, faisant ainsi de la classique, un rendez-vous annuel Rouleurs. Le début de la saison frigorifique, le rythme de course, les ascensions sombres mêlées au terrain instable définissent l’hostilité du parcours. En franchissant l’arrivée, l’impression de revenir du front est palpable ... être accueillis comme des rois, près d’un feu en partageant des portions généreuses de nourriture et de bières locales servies par les bénévoles les plus chaleureux qui soient, donnent un second souffle aux revenants leur permettant ainsi de partager des histoires épiques sur Rasputitsa.

Après les festivités, au fur et à mesure que le soleil se couchait, nous sommes allés en ville pour faire les provisions de tout ce que qui s’apprête sur le barbecue sans oublier les cocktails locaux. Pour célébrer nos efforts, cette année, nous avons illuminé le grill au podium de Véro et à beaucoup d'autres accomplissements.

Le lendemain, quelques peu épuisés mais toujours sur la dopamine de la veille, l'excitation était dans l'air pendant que nous préparions les vélos pour la sortie matinale. C'était le calme après la tempête, le soleil rayonnant, les routes appelant à être roulées alors que nous visitions la vieille église, devenue une école, puis un « coffee shop » rustique remplis de breuvages et grignotines assez forts pour augmenter votre fréquence cardiaque en un claquement de doigt, la cadence était fixée.

Le Club Rouleurs reste accessible à tous, croyant fermement que les moments sont beaucoup plus enrichissants en collectivité qu’individuellement. Nous sommes heureux de pouvoir partager nos histoires avec tous ceux qui apprécient la camaraderie qu’offre ce sport... En gardant l’esprit ouvert pour profiter de ce que le cyclisme a à offrir, bonne saison!

 Few intervals after a long working day in the Josh's Pain Cave 

Here is Rasputitsa from a "Rouleurs" cockpit! Giving us in depth look at why the name stands for "Mud Season". No need to watch the whole clip but we thought to put it out there for the intrigued. 

Voici le Rasputitsa vu du dropbar à Marius Savignac Hervieux. Il l'a effectué en 2:55 Mais malheureusement le froid à eu raison de la capacité énergétique de la GoPro et elle n'a pu enregistrer que 01:18 Mais c'est bien assez pour avoir un petit aperçu de ce que la prochaine édition vous réserve. C'est bien évidement une bière à la main que ça ce regarde.